Feeds:
Articles
Commentaires

Unknown

Samedi le 18 Août prochain,  c’est la journée internationale du Pinot Noir.                     Alors pourquoi ne pas lui faire honneur.

J’ai donc  profité de cette belle occasion pour vous faire une belle sélection de 4 beaux pinots … À vous de trouver votre style!!!

Cépage prestigieux, il donne les fameux bourgognes rouges ainsi que de très beaux vins, autant en Californie, en Oregon qu’en Nouvelle-Zélande pour ne nommer que ceux-là.

Ses arômes de cerises, de fraises et parfois de poivre ainsi que ses faibles tannins, lui confèrent une jolie souplesse qui peut servir à accompagner plusieurs mets.
A titre d’exemple: un filet de porc, différentes préparations de poulet, un tartare de bœuf ainsi que des poissons comme le saumon et le thon rouge.

Un petit truc en passant, les vins de Pinot Noir se marient très bien avec les champignons.

Pour en faire l’essaie, voici ma sélection que je considère très bons dans leur style respectif.

Beringer Californie 903245 à 19,25$, un vin doté d’un beau fruit.
Bridgeview Oregon 12182770 à 20,25$, un style un peu plus sec.
Oyster Bay Nouvelle-Zélande 10826105 à 19,95$, du fruit et de l’intensité .
Boisset Les Ursulines Bourgogne 11018121 à 22,35$, pour ceux qui aiment la finesse.

Publicités

IMG_0680 (3)

Quand on parle d’équilibre dans le vin, on parle des saveurs de base.

Dans un vin rouge,  on trouve de l’acidité et des tanins, ces derniers sont responsables de l’assèchement de la bouche. Mais ces deux saveurs qui sont plutôt agressives deviennent supportables que si la saveur douce du fruit vient les contrebalancer.
Quand rien ne dépasse, quand aucune saveur n’empiète sur les autres, on obtient l’équilibre parfait, et ça c’est très rare.

J’ai vécu cette expérience tout récemment. On trouve à la SAQ le rouge Portugais Cortes de Cima 2013, ses cinq années de vieillissement lui procure à merveille l’équilibre parfait que je cite plus haut. En plus,  vous serez charmés par ses arômes de framboises.  Et tout ça pour 18,90$, une aubaine.

Je vous le recommande avec une bonne grillade ou des côtelettes d’agneau.
Cortes de Cima 2013,  10944380 à 18,90$.

8C74D1EF-E451-4593-93D2-A3D28C2FC92E

On voit sur certaines étiquettes de vin la mention: Levures Sauvages Indigènes ou Naturelles. Qu’est-ce que ça signifie?
On sait tous que le vin est un jus de raisin fermenté et que cette fermentation est due aux levures qui transforment le sucre en alcool. Mais ces levures, d’où viennent-elles?
On peut se servir de levures cultivées en laboratoire après avoir neutralisées les levures naturelles présentent  dans le vignoble. Ces levures cultivées ont l’avantage d’être parfaitement connues de la part du vinificateur qui peut très bien anticiper le résultat final.
Par contre, d’autres, préfèrent s’en remettre aux levures naturelles qui sont contenues sur la peau du raisin. En effet, il y a toujours des levures présentes dans l’air, ce qui ne fait pas exception dans le vignoble, qui vont se coller sur la peau des raisins. Quand on presse ces derniers, la fermentation se met en marche.
Les levures ont une incidence sur le goût du vin. Les levures sauvages étant variées conduisent la plupart du temps à un vin plus complexe qui exprime d’avantage la typicité du terroir, ce que cherche toujours l’artisan du vin.
Mais, parce qu’il y a toujours un mais, il faut bien connaître ses levures sauvages, car elles ne conduisent pas forcément à une bonne fermentation. C’est là que le doigté du vinificateur prend toute son importance.

7AD26382-F05A-44D4-8317-B7D99BCFDBD5

En cette période de canicule aiguë,  on cherche inlassablement à se rafraîchir. Les ventes de vins rosés sont là pour le prouver. Ce qui ne veut pas dire qu’on a pas envie d’un bon rouge à l’occasion.
Mais, un rouge tannique et lourd peut tout simplement nous passer l’idée d’en prendre. Mais il existe des solutions. Bien sûr, il y a les Beaujolais, les Saumurs de la vallée de la Loire et les Valpolicella italiens.

Parlant de Valpolicella, je viens justement d’en déguster un excellent de cette région qui pourrait vous plaire … un beau vin estival.
Son nom est Jùsto de la maison Cesari. Il est composé à 60% de Corvina, le cépage principal des Valpolicella et de 40% de Merlot.

Ça donne un beau rouge tout en fruits avec des tannins super souples. Bref, un beau vin sans lourdeur avec un fruit exaltant sans tomber dans le sucre.

On peut même le prendre légèrement refroidi, autour de 15 degrés.
Laissez-vous tenter!
Jùsto Cesari Italie 2015 à 15,85$ code 12889716.

photo-1506599385512-0ac2e493536f

Rien de plus faux…
La teinte d’un rosé peux dépendre de quelques facteurs, notamment, les cépages utilisés. Mais c’est surtout lié à la méthode de fabrication.

Principalement, il en existe deux.

1) La saignée.
On écrase les raisins rouges et on les envoie dans une cuve de fermentation. La couleur contenue dans les peaux se libère lentement dans le jus tout au long de la fermentation. Donc, le jus passe de blanc à rosé pour finalement devenir rouge. Par contre, si on vide la cuve de son liquide et qu’on le transfère dans une autre pendant qu’il est rosé, on obtiendra un vin rosé. Cette méthode donne habituellement des rosés plus foncés.

2) L’autre méthode consiste à simplement presser les raisins rouges afin de libérer un peu de couleur au jus. Ensuite la fermentation se met en marche. On obtient la plupart du temps, des rosés plus pâles.

Au final, est-ce que ces deux procédés interviennent sur le taux de sucre? Aucunement.

 

Les vins mousseux ont la cote. Mais, j’avoue avoir un faible pour les mousseux … rosés.

Parlant de rosés, on passe notre temps à dire que ce n’est pas du vin blanc mélangé à du vin rouge.

Mais, pour ce qui est du vin mousseux, il y a une exception à la règle. En effet, plusieurs sont issus d’un ajout d’un peu de vin rouge au blanc.

D’autres par contre, un peu comme les vins rosés traditionnels, proviennent de cépages rouges qu’on a laissé macérer dans leur jus de façon à obtenir une teinte rosée.

Mais, peu importe la façon dont il est fait, un bon mousseux rosé possède toujours un beau petit côté festif.

Une suggestion parmi mes préférences, le crémant de Bourgogne Perle D’Aurore de la maison Louis Bouillot à 22,60$ code 11232149.

 

Par température estivale on a souvent tendance à se tourner vers le vin blanc plutôt rafraîchissant.

L’Italie, qu’on connait bien pour ses bons vins rouges, peut aussi nous fournir d’excellents blancs.
L’un d’entre eux,  est le Soave. Un beau blanc sec à l’acidité d’intensité moyenne toute en finesse. Il vient du nord,  tout juste à l’est de la zone des Valpolicella près de Vérone.
Son cépage principal est le Gargantua, peu connu mais peu importe, c’est le goût du vin qui prime.
Voici mes trois suggestions, qui sont excellents en passant avec le poisson et les fruits de mer

Inama 909004 à 19,60$
Prà Otto 11587134 à 20,00$
Anselmi Capitel Foscarino 928218 à 25,05$.