Feeds:
Articles
Commentaires

Les bulles sont synonymes de fête et de réjouissances. Mais pourquoi attendre de souligner quelque chose ou un événement pour en consommer?

Le vin mousseux peut être consommé en apéritif, c’est bien connu. Mais peux-t-on le prendre avec un repas? Pourquoi pas!!!
Effectivement, on peut prendre un mousseux avec des poissons, des fruits de mer, des fromages doux et c’est aussi excellent avec les sushis.

Les vin mousseux connaissent une croissance actuellement dans les ventes à la SAQ. Deux provenances se distinguent:  les  Prosecco et les Cava. Le Prosecco est un mousseux italien issu d’une zone au nord de Venise. Il s’agit d’un mousseux assez fruité mais pas sucré. Il est à la base du Spritz, un cocktail très populaire fait avec de l’apéro qui est une boisson sucrée et amère. Mais, il est aussi très agréable pour lui-même.

Je vous suggère le Prosecco de Carpene Malvolti à 16,90$ code 501289.

L’autre provenance, c’est le Cava qui vient d’Espagne, principalement de la région de la Catalogne au sud de Barcelone.

Le style du Cava se rapproche plus de celui du Champagne dans le sens qu’il est plus sec. On peut donc le servir en mangeant sans problème. Son gros avantage se situe au niveau de son prix, il est beaucoup moins cher que le célèbre vin français tout en offrant une belle complexité.

En ce sens, je vous suggère le Pares Balta à 16,80$ code 10896365.
Levons nos verres et cheers!

Publicités
Le début du printemps, c’est la luminosité qui s’accroît, la chaleur qui veut s’installer timidement, disons le, et c’est aussi le temps des sucres.
Tous les mets où le sirop est à l’honneur. Du jambon à l’érable, des œufs dans le sirop ainsi que des fèves au lard noyées dans ce même nectar sucré.
Un bon repas traditionnel en bonne compagnie, faudrait quand même l’arroser avec un peu de vin n’est-ce pas, mais lequel?
Avez-vous déjà pris une gorgée de vin après avoir ingurgité quelque chose de sucré? Si oui, vous allez comprendre où je veux en venir. Cette situation vous fait paraître votre vin complètement décharné. Comme s’il ne lui restait que l’acidité et les tannins.
Le fait d’avoir consommé quelque chose de sucré a eu pour effet de solliciter énormément vos papilles qui détectent le sucre. Alors, quand vous prenez une gorgée de vin après, la pauvre quantité sucre qu’il contient n’est presque plus révélée par ces mêmes papilles … résultat? Ce qui ressort, c’est l’acidité et la sécheresse des tannins.
C’est pourquoi, il faut toujours choisir des vins ayant un goût presque sucré. À cause du sucre dans le mets, le goût du fruit du vin sera amoindri, mais s’il y en avait beaucoup au départ, au moins, il en restera.
Morale de cette histoire, avec du sucre, ça prends du sucre…
Voici mes suggestions pour les repas des sucres.
En blanc, le Pinot-Gris Pfaff d’Alsace avec son fruit presque sucré fera assurément l’affaire. 16,95$ code 456244.
Pour les inconditionnels du rouge, encore une fois, le fruit doit être à l’honneur. Le Zinfandel de Cline possède cette qualité. 16,75$ code 708677.
Voilà, maintenant on est prêt à aller se sucrer le bec.

images-3

Des bulles pour les fêtes? pour les grandes occasions? pour souligner quelques choses? Ou … pourquoi pas des bulles tout le temps ou …plus souvent!
Des bulles à l’apéro? Super!
Des bulles avec les poissons? Parfait!
Des bulles avec les fruits de mer? Absolument!
Des bulles avec le saumon fumé? Exquis!
Des bulles avec les huîtres? Sublime!
Des bulles avec les Sushis? Magistral!
Des bulles avec la viande rouge? Étonnant, mais rosé de préférence!
Des bulles avec le fromage? Irréprochable!
Des bulles avec le dessert? Oups, passable, mais le mousseux doit être sucré et le dessert pas trop!
Alors, ça fait réfléchir? Sortons de notre bulle et sortons les bulles!

  1.  Douro Evel Real @ 14,95$, #13291100
  2. Meia Encosta Dao @ 13,60$, #12185663
Je dis souvent qu’il en va des vins comme des voitures.  Dans le sens qu’on en a pour le prix qu’on paye…mais certaines provenances nous en offrent toujours plus que d’autres… principalement les moins connues et les moins réputées mondialement.
Personnellement, mon premier prix revient au Portugal.
Effectivement, depuis une quinzaine d’années, les vignerons portugais se sont affairés à produire des vins de qualité irréprochable. Entre autre en modernisant leur équipement et en allant chercher l’expertise qui leur faisait défaut.
Quelques régions se démarquent, le Douro, où on fait un vin sec et puissant au même endroit que le Porto. Dans un style plus souple, le Dao et quelque part entre les deux, l’Alentejo.
Laissez vous charmer à petit prix!

Les vins de la St- Valentin du début à la fin.
Pour débuter le repas, pourquoi ne pas opter pour un bon mousseux. Et pour mieux être adapté à la fête, pourquoi pas un rosé?
Les mousseux italiens Prosseco sont très à la mode ces temps-ci. Je vous propose donc le Villa Santi à 17,65$ code 13736261.
Il s’agit d’un beau mousseux sec mais qui présente un beau fruit, ce qui en fait l’apéritif parfait. Sa teinte rosée lui vient du fait qu’on a ajouté 20% de Pinot-Noir au cépage blanc,  Glera.
À l’autre bout du spectre, au dessert, le chocolat est souvent de mise. Alors, pourquoi ne pas y aller avec un bon Maury.
Il s’agit d’un vin rouge sucré dans le style d’un Porto. À la différence qu’il est français et moins alcoolisé que le Porto 16,5% au lieu de 20% ce qui en fait un vin plus fin. C’est divin avec le chocolat.
Maury Mas Amiel à 22,95$ 375ml, code 733808.
Bonne St-Valentin!!!

CE698829-C306-4C6E-85C3-44AADFD40FEA

Après un long passage à vide au début des années 2000, le vin blanc fait depuis quelques années une remontée indéniable. En effet, plusieurs clients me disent qu’ils boivent de plus en plus de blanc au détriment du rouge.
Beaucoup le trouve plus digeste, plusieurs apprécient sa fraîcheur et d’autres évidemment, son goût.

Ce retour au blanc n’est probablement pas dû au hasard. Les blancs d’aujourd’hui sont bien meilleurs que ceux qu’on consommait il y a trente ou quarante ans. Une meilleure maturité des raisins, ainsi que l’amélioration des techniques de vinification ne sont pas étrangères  à celà. Tout cela amène un meilleur équilibre entre le goût du fruit du vin et son acidité.  Il ne faut pas oublier que l’équilibre… c’est la base d’un bon vin.
De plus, comme les blancs ne contiennent pas de tannins qui nous assèchent la bouche, ils sont plus faciles à marier avec la nourriture. En effet, les tannins sont très réactifs avec la nourriture et pas souvent pour le mieux. Entre autre, c’est pourquoi on préfère le blanc avec le fromage. Les tannins du rouge et les produits laitiers ne font pas bon ménage.
En terminant, ce qui est primordial pour l’appréciation d’un bon blanc, c’est sa température de consommation. L’idéal est 12 degrés Celsius. N’oubliez pas que votre frigo se situe entre 4 et 7, ce qui est beaucoup trop froid. A cette température, le goût du fruit est recalé, ce qui laisse toute la place à l’acidité.

 

 

 

img_1627

Ce mois-ci dans nos clubs de dégustation, l’Alsace était à l’honneur.
J’y ai dégusté le meilleur Pinot-Noir alsacien que j’ai goûté à date. Pour une fois, il y avait de la viande autour de l’os. De beaux arômes de fraises,  de cerises et de poivre.
C’est celui de Trimbach à 29,00$ code 13905061.

Aussi, une vendange tardive qui n’en est pas une. Je m’explique, seul les cépages nobles comme le Pinot-Gris, le Riesling, le Gewurtztraminer et le Muscat ont droit à cette mention pour désigner un vin liquoreux. Mais celui qu’on a goûté était un Sylvaner, donc pas de mention vendange tardive. C’est en ouvrant la bouteille qu’on a la surprise. Mais le vin était absolument sublime pour qui aime ce type de vin. Clos Saint-Landelin de René Muré à 44,75 code 13821879.

Mais la palme de cette soirée revient au muscat réserve de Léon Beyer. On est tout de suite séduit par ses arômes de menthe, complété d’abricots et d’ananas. Surtout, ne vous laissez pas rebuter par ses 18 grammes de sucre par litre. Bien qu’on le perçoive,  il ne s’agit pas ici d’un vin liquoreux. Un pur délice. Muscat Léon Beyer à 29,95$ code 12635901.