Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

 

Les vins chiliens sont présents chez nous depuis les années 1980.  Au début, on les a adopté pour leur rapport qualité prix. Mais aujourd’hui, force est d’admettre qu’on a pris un virage qualité.

Le Chili est le huitième pays producteur de vin et le cinquième exportateur. On en conclut donc que les chiliens ne sont pas de grands consommateurs de vin.

Pendant de longues années, on a produit et vendu du merlot pour s’apercevoir qu’il n’en était rien. Il s’agissait plutôt du cépage carménère, une vieille variété bordelaise disparue avec l’arrivée du phylloxera.
Parlant de phylloxera, ce fameux insecte qui vit dans la terre et qui prend plaisir à bouffer les racines des vignes, et bien le Chili en est parfaitement exempt. Ce qui est surprenant considérant qu’il est à peu près le seul dans cette situation. En effet, l’eau au Chili contient du cuivre. Comme l’eau sert à l’irrigation du vignoble, la terre en est imprégnée et il se trouve que le phylloxéra est intolérant au cuivre.

À cause du courant marin de Humboldt qui refroidit l’océan et de l’air froid qui vient des Andes, il se crée plusieurs micro-climats qui permettent d’accueillir beaucoup de cépages différents.

LE  CHILI, UN PAYS À REVISITER CÔTÉ VIN !!!

Vins dégustés pendant la chronique:

Vina Chocalan Carménère à 17,45$ code 11156107.
Cabernet-Sauvignon Errazuriz Alto à 20,95$ code 13394766.

Read Full Post »

Le grenache est un des cépages les plus cultivé au monde. Mais curieusement, il n’est pas le plus connu.  Peut-être à cause du fait qu’il est rarement utilisé seul dans l’élaboration des vins.  On parle surtout ici du grenache noir car il existe en trois couleurs:  rouge, blanc ou gris (rosé).

Le grenache est originaire d’Espagne mais on le trouve aussi en France autour de la Méditerranée ainsi que dans les Côtes-du-Rhône sud.  Il a besoin de beaucoup de chaleur pour parvenir à maturité.  C’est un raisin qui est très sucré, il produit donc beaucoup d’alcool. Il n’est pas rare que ses vins atteignent 15 degrés d’alcool.
Les vins de grenache sont très fruités, peu tanniques et peu acides. C’est pourquoi on les assemble souvent avec du syrah et du mourvèdre qui apportent un peu plus d’équilibre.  On peut les servir avec des brochettes de bœuf, du tartare de bœuf, des pâtés à la viande et même de la dinde.

Dans le Roussillon, au sud de la France, tout près de la frontière espagnole, on fait avec le grenache des vins fortifiés. C’est-à-dire des vins qu’on coupent avec un alcool afin d’arrêter la fermentation. Ce faisant, une bonne partie du sucre du jus n’est pas transformé en alcool. On obtient donc un vin rouge sucré et alcoolisé qui ressemble à un Porto tout en étant plus fin et moins alcoolisé, on parle ici de 16 degrés au lieu de 20. Deux provenances nous donnent ce type de vin:  Banyuls et Maury qui en passant, sont extraordinaires avec des desserts au chocolat.

Vins dégustés pendant la chronique:

Tres Picos Grenache espagnol à 19,95$ code 12732057.
Maury Mas Amiel Vintage 375ml à 22,95$ code 733808.

 

Read Full Post »

Nous voilà en pleine saison du gibier. Ceux qui ont eu l’opportunité de profiter d’une chasse fructueuse auront sûrement le désir de se concocter de bons mets à partir de leur butin.

La viande de bois est savoureuse mais aussi passablement sèche. Pour ce qui est du vin, on devra prioriser l’intensité du goût mais limiter la présence tannique. En effet, les tannins du vin rouge ont pour effet d’assécher la bouche. Alors si on les associent à une viande qui est déjà sèche, la sensation en bouche sera assurément désagréable.

Dans ce cas là, vers quel type de vin doit-on se tourner?   Les vins à base du cépage tempranillo qu’on utilise dans la région de la Rioja en Espagne peuvent très bien convenir.  Aussi, les grenaches des Côtes du Rhône sud, du Languedoc-Roussillon ou de l’Espagne peuvent également faire l’affaire de même que le sangiovese  de la Toscane largement utilisé pour l’élaboration du Chianti.
La syrah n’est pas en reste non plus, ayant des tannins pas trop affirmés.
Quand aux cépages plus tanniques comme le cabernet-sauvignon et le malbec seront plus à leur place avec une viande plus grasse.

Vins dégustés pendant la chronique:

  • Faustino V Rioja Espagne à 18,50$ code 10857497
  • Vina Chocalan Syrah Chili à 19,60$ code 11530795.

Read Full Post »


Les vins dégustés:

–  Le Sauvignon Blanc Stoneleigh de la Nouvelle-Zélande à 17,35$ code 10276342

–  Le Cabernet-Sauvignon californien de Mondavi à 17,95$ code 392225

Read Full Post »

 

Vins dégustés pendant la chronique:

  •  Campo ai Sassi Rosso di Montalcino à 21,60$ code 201855
  •  Sangiovese Umberto Cesari à 19,70$ code 10780338

Read Full Post »

 

 

Les vins agrobiologiques sont de plus en plus populaires. C’est un fait indéniable. Mais, est-ce qu’on comprend bien de quoi il s’agit?

Une certaine confusion règne. Effectivement, plusieurs personnes croient que parce qu’un vin est bio, il ne contient aucun sulfite. C’est particulièrement faux.
Un vin bio est issu de raisins qui n’ont eu aucun contact avec des produits chimiques pendant leur croissance. Des produits comme des pesticides, des herbicides, de l’engrais chimique ou des insecticides sont remplacés par des éléments complètement naturels.  Ceci a pour but de préserver la vie microbienne du vignoble et de développer un vin contenant le moins possible de produits chimiques.

En ce qui concerne la vinification, depuis quelques années, on s’affaire à limiter, dans la mesure du possible, certains produits comme par exemple les sulfites qui sont indispensables à la conservation du vin entre autre par leur pouvoir antioxydants. Donc, les sulfites sont peut-être légèrement moins présents, mais ils le sont quand même.

La grande majorité des vignobles aujourd’hui travaillent en bio ou presque. Je dis presque parce que certains vignobles ne pourront jamais être certifiés bio. Entre autre, ceux qui se trouvent dans des zones humides où on doit traiter à cause des champignons. Mais, si les vignerons font attention à tout le reste, on dit qu’ils font de la culture raisonnée.

Aussi, certains vins sont bio, mais ils ne sont pas identifiés comme tel. Premièrement, pour être certifiés bio, ils doivent faire partie d’un organisme de contrôle comme Écocert ou AB mais certains vignerons ne veulent pas défrayer le coût d’une telle association.   D’autres, préfèrent que les gens achètent leur vin parce qu’ils l’aiment et non parce qu’il est bio.

Finalement, est-ce que le fait d’être bio le rend meilleur? Pas nécessairement mais disons que c’est un plus pour l’environnement et que par le fait même, on consomme moins de produits chimiques.

Vins dégustés pendant la chronique.
Soave Italie Pieropan à 19,65$ code 11027743.
Cabernet-Sauvignon Bonterra Californie à 19,25$ code 342428.

Envoyé de mon iPad

Read Full Post »

 

Il arrive, soit par goût ou pour toute autre raison qu‘on choisisse un vin d’une autre couleur que celle qui est recommandée. Dans ce cas, c’est certain qu’on ne se retrouve pas d’emblée avec le vin idéal mais, on peut quand même limiter les dégâts.

L’exemple le plus fréquent, c’est quand les gens nous demandent du rouge avec les fruits de mer ou les poissons. Le problème ici c’est que le tannin des vins rouges réagit négativement avec ces produits. Il provoque une amertume qui diminue la perception fruitée du vin et qui peut même se traduire par un goût métallique.
Alors, afin de diminuer cette amertume, la solution est d’y aller avec un rouge qui contient le moins de tannins possible. Quel est le cépage qui en contient le moins? Le Pinot Noir bien entendu. Vous n’obtiendrez peut-être pas l’accord parfait mais çà pourra toujours aller.
L’inverse peut aussi arriver. On veut un vin blanc avec du bœuf. Alors là, ça prend du goût et une certaine intensité. La solution se trouve dans des blancs boisés. On retrouve souvent ce type de vin dans des Chardonnays du nouveau monde, où tout ce qui n’est pas européen. Le bois amène au blanc la complexité qu’il lui faut pour rivaliser avec la viande rouge.
Ces accords peuvent surprendre, mais il faut se rappeler qu’on a pas d’avis tant qu’on a pas goûté.

Vins dégustés pendant la chronique.
Pinot Noir Kim Crawford Nouvelle-Zélande à 20,50$ code 10754244.
Chardonnay Californie Treana à 24,95$ code 13941088.

Envoyé de mon iPhone

Read Full Post »

Older Posts »